Le Prof. Dr. Seyit Sertcelik Conseiller principal du président de la Turquie, a déclaré que les allégations de génocide arménien sont des mensonges, mais que leurs trahisons sont vraies.

Le Prof. Dr. Seyit Sertcelik Conseiller principal du président de la Turquie, membre du conseil de la Commission d'enquête sur les crimes de guerre du Karabakh (KASSAK), a déclaré qu'il n'est pas possible d'expliquer les allégations de génocide des Arméniens en termes de logique et de chiffres: "Cependant, nous pouvons facilement dire que la trahison est réelle."

Le Prof. Dr. Sertcelik a participé à la vidéoconférence organisée par KASSAK, qui se compose d'éminents diplomates, scientifiques, universitaires, administrateurs, historiens, avocats, militaires, chercheurs, journalistes, producteurs de programmes télévisés et écrivains originaires de 36 pays, en particulier de la Turquie, Russie, et Azerbaïdjan.

S'exprimant lors de la conférence qui a duré 4,5 heures, et animé par le journaliste Muslum Akturk, président du conseil des médias de KASSAK, le Prof. Dr. Sertcelik a rappelé que même s'ils savent qu'il n'y a pas de génoside, ils ont accepté ces allégations sans fondement. Déclarant que le génocide est un mensonge et que les trahisons des Arméniens sont réelles. Prof. Dr. Seyit Sertcelik a déclaré:

«Les Arméniens ajoutent un zéro aux chiffres dans le contexte de leurs pertes, comme l'a dit le consul russe, lors de leur rébellion dans les années 1890. La même chose s'est produite en 1915, l'affirmation selon laquelle 1,5 million d'Arméniens sont morts est le chiffre qui émerge en ajoutant un zéro au chiffre de 150 mille.

Au début, en 1914, la population arménienne totale vivant en Turquie était de 1 294 851. Quand on regarde les archives russes, c'est à peu près le même chiffre. Environ 300 mille de ces Arméniens ont continué à vivre dans les provinces de l'Ouest sans même que leur nez saigne. 360 mille Arméniens sont allés en Russie, le nombre de ceux qui ont quitté le pays avec ceux qui sont allés avant la guerre et ceux qui sont allés en Iran atteint 500 mille. 40 mille Arméniens qui sont allés en Russie et se sont installés à Erevan ont perdu la vie à cause des conditions climatiques froides, de la faim et des maladies infectieuses.

Selon les déclarations des historiens arméniens, entre 150 et 300 mille Arméniens ont combattu sous les rangs de l'armée russe contre les Ottomans sur le front du Caucase. Une partie importante de ceux qui ont combattu sont morts au front. "

Les Ottomans ont toujours traité juste

Rappelant que les Arméniens qui ont été réinstallés à l'intérieur du pays se sont également vu attribuer des gardes de protection Turcs, que les Turcs désobéissants ont été punis et que certains d'entre eux ont même été exécutés, Prof. Dr. Sertcelik a déclaré que: «Pendant la Première Guerre mondiale, malgré tant de trahisons, les Ottomans se sont comportés avec justice et ont défendu les droits des arméniens civils. Est-il possible pour un État avec une intention de génocide d'agir ainsi? " il a dit que les archives de la Turquie sont ouvertes, le Proffesseur a rappelé que les Arméniens ne voulaient pas ouvrir leurs archives parce qu'ils savaient qu'ils ne pouvaient pas prouver les allégations.

Prof. Dr. Sertcelik a déclaré que les Arméniens ont créé de nombreux problèmes graves et ont trahi non seulement l'Empire ottoman et l'Iran, mais aussi la Russie qui les a aidés militairement.

Nous avons les documents d'archive pour réfuter ces affirmations

Le président de KASSAK, Salih Kurt, a déclaré que le véritable génocide a été commis contre les musulmans, «des milliers de musulmans ont perdu la vie à cause des attaques arméniennes et des milliers ont été blessés et ont dû quitter leur domicile. La douleur du massacre de Khojaly apparue dans l'histoire récente fait encore mal aux cœurs. Nous avons de nombreux documents pour révéler les mensonges des Arméniens et pour réfuter les allégations de génocide », a-t-il dit.

A l’issue de la conférence, le président de KASSAK, Salih Kurt, a remercié le conseiller en chef du président de la République de Turquie, le Prof. Dr. Seyit Sertcelik et les membres de KASSAK qui ont assisté à la conférence.

La conférence s'est terminée par une session de questions et réponses.

Rate this item
(2 votes)
Read 722 times

À PROPOS DE NOUS

En tant que famille TRT AJANS, pour rester à l'écart de toutes sortes de contenus, de diffusion et d'actions de sabotage qui porteraient atteinte à l'intégrité et à l'indépendance de la société turque et aux intérêts nationaux de notre pays,
Nous avons adopté la vision d'être un leader dans le secteur du journalisme sur Internet.
Être le meilleur des nouvelles en ligne

 
 
 
 
 

COMMENTAIRES RÉCENTS

  • Sed gravida lectus tempus massa aliquam, at mollis nisi
    Xanim KERİMOVA Nov 20, 2015 By
  • Quisque arcu elit, condimentum eu convallis nec, mattis vitae elit.…
    demo Nov 11, 2015 By demo
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…