Hier, c'était le 09 août 2021 selon le calendrier grégorien…

Selon le calendrier Hijri, il s'agit du 01 Muharram 1443.

C'est donc le premier jour d'une nouvelle année...

Bonne année Hijri, que nous accueillons avec beaucoup de joie et de bonheur depuis 1399 ans !

Un événement historique très important a eu lieu le jour du début de la nouvelle année Hijri.

Grand voyage...

Sans savoir cela, on ne peut comprendre la nouvelle année Hijri.

Le grand et historique voyage de 450 km, effectué à dos de chameau, sous un soleil de plomb et à la poursuite de l'ennemi aux yeux bandés, a eu lieu il y a 1399 ans aujourd'hui.

Avec le lever du soleil prophétique, les infidèles, qui ont vu que les idoles étaient abandonnées et s'estompaient peu à peu dans l'histoire, ont déployé l'étendard de la lutte contre les musulmans qui voulaient abolir l'idolâtrie.

Les incroyants, qui ont vu que l'Islam se répandait rapidement et que les gens avaient abandonné l'idolâtrie et se sont convertis à l'Islam, ont eu l'impression d'avoir été frappés par la foudre et ont commencé à opprimer et torturer les croyants.

Jour après jour, la persécution et la torture des infidèles contre les musulmans à cause de leur foi devenaient insupportables.

L'islam se répandait comme une avalanche parmi les tribus, et les musulmans gagnaient en force de jour en jour.

Entre-temps, une guerre acharnée éclata entre les tribus des Aws et des Khazraj, encore païennes, à Médine, et les deux camps avaient subi de lourdes pertes. Dans l'histoire, cela s'appelle la guerre "Buas".

Les deux tribus étaient assez fatiguées de cette guerre. Tout le peuple était dans une dépression complète et personne n'était sûr de son sort.

La misère, la pauvreté avaient atteint leur paroxysme.

Les pauvres et les faibles étaient opprimés et gémissent de pauvreté.

Ils cherchaient un sauveur qui mettrait un terme à cette situation et cette guerre, éliminer l'inimitié entre eux, veiller à ce qu'ils vivent dans l'amitié et la fraternité, et les sauver de toutes les crises.

Pendant la saison du pèlerinage, un groupe de membres de la tribu Khazraj est venu de Médine à La Mecque et a présenté le dernier prophète Muhammad Mustafa (S.A.S), qui a invité les gens à la croyance en l'unité, l'Islam et le Coran, aux habitants de Médine.

L'année suivante, encore une fois au cours de la saison du pèlerinage, il y avait des gens des tribus Aws et Khazraj qui sont venus à La Mecque.

Douze personnes, dont cinq d'entre eux qui étaient musulmans avant, avaient secrètement rencontré et a promis allégeance à notre Maître, le Prophète (PSL), dans un endroit appelé Aqaba au bord de la Mecque, tard dans la nuit.

Ubade B Samit (R.A.), une des personnes présentes dans l'allégeance et le premier musulman de Médine, dit:

« Je suis la première personne à prêter allégeance à Aqaba, nous étions 12 personnes. Nous avons prêté allégeance au Messager d'Allah (comme cela a été fait lors de la conquête de la Mecque). Même s'il y avait un groupe de Compagnons autour de lui, le Messager d'Allah nous a dit :

Veuillez me prêter allégeance de ne rien associer à Allah, de ne pas voler, de ne pas commettre d'adultère, de ne pas tuer vos enfants, de ne calomnier personne, de ne pas mentir, de ne vous opposer à aucune bonne action. Allah a pris la récompense de ceux d'entre vous qui tiennent parole et leur a préparé le paradis. » il a commandé. Nous avons promis, nous avons prêté serment. “ (Muhammed et l'Islam, M.Asım KÖKSAL)

Concernant l'allégeance, notre Seigneur Tout-Puissant déclare dans le Coran :

   « (Mon Messager), ceux qui vous prêtent allégeance ne font que prêter allégeance à Allah. (Bien que votre main est sur les mains de ceux qui l'ont) la main d'Allah est sur leurs mains. Ainsi, quiconque rompt (cette alliance) la rompt à son propre détriment. Et quiconque remplit son alliance avec Allah, Il (Allah) lui donnera une grande récompense. » (Sourate Fatah, 10) commande.

Aussi pour l'allégeance des femmes :

     « O prophète ! Quand les femmes croyantes vous promettent (par capitulation) de ne rien associer à Allah, de ne pas voler, de ne pas commettre d'adultère, de ne pas tuer leurs (filles) enfants, de ne pas inventer un crime entre leurs mains et leurs pieds, et aussi quand elles vous promettre (par capitulation) de ne pas vous rebeller contre vous à propos de quoi que ce soit, accepter leurs allégeances (paroles et soumissions). Demandez pardon à Allah pour eux. Parce qu'Il est Pardonneur, Compatissant "(Sourate al-Mumtahina, 12) commande.

À la demande des nouveaux musulmans qui ont prêté allégeance, notre Prophète (PSL) a envoyé Mus'ab b Umayr avec lui à Médine pour leur expliquer l'Islam et leur enseigner les règles de la religion.

Grâce aux efforts de cette personne, l'islam s'est propagé à une vitesse fulgurante à Médine.

Au cours de la 13e année de Bi'set, de nombreuses personnes de Médine sont venues à La Mecque pour visiter. 75 musulmans de Médine, dont deux femmes, avaient secrètement rencontré notre Prophète (PSL) pour lui prêter allégeance et se sont réunis au même endroit appelé Aqaba à l'heure convenue.

Tout d'abord, Abbas, l'oncle de notre Prophète (PSL), a prononcé un discours. Alors les Médinois dirent :

« O Messager d'Allah, nous avons écouté les paroles d'Abbas. Vous prenez le serment que vous voulez pour Allah, pour votre propre âme, de nous. Après avoir dit cela, ils ont tous dit au Messager d'Allah (PSL) :

« En des temps troublés et étendus, ils ont promis d'obéir partout et à tout moment, de toujours dire la vérité, de ne rien craindre dans le chemin d'Allah, et de protéger notre Prophète (PBUH) du mal des ennemis, et ils ont prêté allégeance au Prophète (PBUH) ).”

A la demande du Prophète (PSL), ils ont élu 12 représentants parmi eux. Trois de ces représentants étaient de la tribu Evs et neuf d'entre eux étaient de la tribu Khazraj.

Après cela, ils ont invité notre Prophète (PSL) à Médine pour les protéger du mal des polythéistes.

Après cette invitation historique, les musulmans de La Mecque, afin de se débarrasser de l'oppression, de la torture et du mal des incroyants, et d'être protégés des maux et des cruautés des incroyants, ont pris la permission du Prophète (SAS) et ont migré vers Médine, quittant leur maison, pays, propriété, propriété et richesse pour l'amour d'Allah.

Lorsque la scie incroyants que les musulmans ont émigré en groupes de trois ou cinq de temps en temps et que l'idée de l'idolâtrie a été détruite et remplacée par la foi islamique, ils ont décidé d'appliquer la méthode de « séchage de l'eau depuis le début ».

Pour cette raison, la maison bénie du Saint Prophète (PSL) serait assiégée par des gangs armés et il serait tué lorsqu'il sortirait.

Le Prophète (PSL) a été informé de ces plans insidieux des incroyants à travers la Révélation Divine, et ils ont maintenant été définitivement autorisés à migrer. Deux jours avant la Hijrah, il est venu à Hazrat Abu Bakr (ra) et a expliqué la situation et a dit qu'ils migreraient.

Hazrat Abu Bakr (r.a.), qui était très heureux d'obtenir ce grand honneur, a donné l'un des deux grands chameaux qu'il avait préparés à l'avance au Prophète (PSL) en cadeau et a laissé l'autre à lui-même.

Lorsque les polythéistes ont assiégé la maison de notre Prophète la nuit, il a remis les reliques avec lui à Hazrat Ali (kv) et lui a demandé de les distribuer à leurs propriétaires, et de se mettre dans son propre lit et de mettre le drap vert sur lui pour occupez les incroyants.

Hazrat Ali (k.v) accepta volontiers cette mission dangereuse, qui mettait sa vie en danger, sans hésitation.

Pendant que les infidèles à tête d'araignée gardaient la porte de la maison du Prophète, notre Prophète (PSL) a lu le chapitre de Yasin et est sorti d'eux.

Les incroyants ne l'ont pas vu, bien qu'ils aient regardé, et bien qu'ils aient écouté, ils n'ont pas entendu qu'il était parti.

Tandis que les infidèles attendent en vain jusqu'au matin pour réaliser leurs abominables objectifs ; Le bien-aimé d'Allah et son fidèle ami, Abu Bakr (r.a.), s'étaient embarqués dans le voyage sacré et historique de l'émigration qui allait jouer un rôle déterminant dans le début du calendrier à l'avenir, et ils avaient parcouru une longue distance.

Pendant le voyage, Hazrat Abu Bakr (r.a.) marchait parfois derrière notre Prophète bien-aimé (PSL), parfois devant lui, parfois à sa droite, parfois à sa gauche.

Notre Prophète (PSL):

« Que se passe-t-il, Abou Bakr, pourquoi êtes-vous parfois derrière, parfois devant, parfois à ma droite et parfois à ma gauche ? Lorsqu'il a demandé, l'exemple de loyauté était Hz. Abu Bakr (r.a.):

"- Messager d'Allah, parfois j'ai un tel sentiment dans mon cœur que je pense que nous allons être attaqués par derrière. Je suis moi-même un blindage de vous afin que les flèches décochées ne vous touchez pas. Parfois, le sentiment que nous allons être attaqués à l'avant se pose dans mon cœur. Je prends de l'avance. Je marche à l'avance afin qu'aucun mal ne viendra à vous. Parfois, j'ai l'impression que nous allons être attaqués par une telle attaque de la droite ou de la gauche. Pour cette raison, je marche parfois à ta droite et parfois à ta gauche. a donné la réponse.

De cette façon, ils ont atteint la montagne de Sevr et sont entrés dans une grotte pour se reposer là-bas et pour surprendre les non-croyants.

Abdullah, fils de Hazrat Abu Bakr (r.a.), descendait en ville pendant la journée et leur apportait la nourriture préparée par son frère Asma avec les nouvelles la nuit. Amir b Fuhayra, l'esclave de Hazrat Abu Bakr (r.a.), avait l'habitude d'y emmener ses moutons et d'offrir du lait au Maître de l'Univers (S.A.S) et à son fidèle ami afin de perdre la trace d'Abdullah à son retour.

Le matin, à l'endroit où ils trouveraient le maître de l'univers dans le lit béni du Fahr-i Alam, les incroyants furent stupéfaits lorsqu'ils virent Hazrat Ali (k.v.).

Les infidèles, les yeux bandés et manié avec des épées, mobilisés pour le retrouver. À un moment donné, ils sont même venus sur le côté de la grotte.

À tel point que lorsque des pas se firent entendre de l'intérieur, Hazrat Abu Bakr (ra) était très excité, comme une exigence de foi mûre, de loyauté et de sincérité, avec la crainte que la personne bénie du Maître de l'Univers soit blessée plutôt que lui-même et dit :

"- Les incroyants nous verront, ô Messager d'Allah"

Le Messager d'Allah (psl), dont les sentiments de compassion et de miséricorde ont éclaté comme un volcan en sa personne, a dit ce qui suit pour soulager son anxiété et son excitation :

« - Ne sois pas triste. Parce qu'Allah (avec l'aide d'Allah) est avec nous.

Selon les archives des livres de Siyer, trois miracles ont eu lieu à cette époque :

*Un arbre verdissait à l'entrée de la grotte,

*Un oiseau a fait un nid sur cet arbre et a pondu un œuf.

*Les araignées ont complètement fermé l'entrée de la porte avec leurs toiles élégantes.

Quand l'un des polythéistes voulut entrer dans la grotte, Umayya b Khalaf l'appela :

« - Qu'est-ce que tu fais là, tu es fou ? Ne voyez-vous pas qu'avant la naissance de Mahomet, les oiseaux construisaient leurs nids et les araignées faisaient des toiles ?”

Maintenant que leurs espoirs étaient anéantis, ils se retournèrent et partirent. Deux grands invités sont restés là-bas pendant 3 jours et 3 nuits.

Allah Tout-Puissant dit : « Si vous n'aidez pas le Prophète, Allah l'aidera comme Il l'a aidé dans le passé.

Lorsque les mécréants de La Mecque le chassèrent de La Mecque, tous deux (avec Abu Bakr, l'ami du Prophète) étaient dans la grotte (sur le mont Sèvres). A cette époque, le Prophète dit à son ami :

« - Ne sois pas triste (ne sois pas triste). Car Allah est avec nous « .

Enfin, Allah a fait descendre Sa paix spirituelle sur le Prophète (et Abu Bakr) et l'a renforcé avec des armées que vous n'avez pas vues. Ainsi, il a rendu la parole de ceux qui ne croyaient pas (la cause du shirk) la plus basse. Allah est victorieux et sage dans Son jugement. » (Sourate at-Tawba, 40)

Par la suite, ils sont montés sur deux chameaux apportés par Abdullah, fils de Abu Bakr (R.A.), et ont poursuivi leur chemin. Le Messager d'Allah (PSL) et son fidèle ami...

Se rendant compte qu'ils ne pouvaient trouver plus de notre Prophète (PSL), les polythéistes ont promis 100 chameaux à celui qui a trouvé et l'a amené quand ils sont arrivés dans la ville. Ce jour-là, 100 chameaux étaient considérés comme une grande fortune parmi les Arabes.

Süreka b Cüş'um, l'un des polythéistes enthousiastes à ce sujet, monta immédiatement sur son chameau et commença à les suivre. Finalement, alors qu'il se reposait sur le bord de la route, il les vit, et alors qu'il préparait son chameau, le chameau trébucha et tomba par terre.

Il a pensé à renoncer à ce travail pendant un certain temps, mais quand il se rappela les 100 chameaux à donner, il a immédiatement se sont réunis et se nouveau sur son chameau. Il voulait les conduire vite, mais c'est impossible ! Le chameau n'est pas parti. Une situation extraordinaire a eu lieu. A moins que le chameau ne veuille partir, ses pattes avant s'enfonçaient dans le sable, il ne pouvait pas avancer.

Süreka, qui a repris ses esprits face à cette situation, est immédiatement descendue de son chameau, croyant que ce travail lui apporterait de grands désastres. Il est allé voir le Prophète Muhammad (PSL) et leur a assuré qu'il serait sûr de lui et qu'il ne ferait aucun mal.

Et il a demandé à notre Prophète bien-aimé (PSL), qui a été envoyé pour le salut de l'humanité, de lui pardonner. Sureka est devenu plus tard honoré avec l'Islam.

Alors qu'il rentrait, il se détourna aussi ceux qui sont venus dans cette direction.

Notre Prophète bien-aimé (PSL), qui a été envoyé comme miséricorde aux mondes, a visité Quba le lundi 20 septembre 622 après JC. Là, les musulmans l'ont accueilli avec beaucoup d'enthousiasme et d'amour, et ils étaient invités dans la maison d'un des notables Kuba.

La fondation de la première mosquée de l'Islam y a été posée par les mains bénies du Maître de l'Univers, notre Saint Prophète (PSL), et tous les musulmans, en particulier notre Prophète, ont travaillé avec diligence pour achever la mosquée.

Notre Saint Prophète (PSL), qui sont restés ici pendant plus de 10 jours, a fait son chemin à Médine. Quand ils sont venus dans la vallée appelée Ranuna, la prière du vendredi a été rendu obligatoire, et notre Prophète (PSL), qui a transmis ce à ses compagnons, a conduit la première prière du vendredi dans le quartier de Bani Salim et a prononcé le premier sermon du vendredi.

Pendant ce temps, les musulmans de Médine attendaient le maître de l'univers avec beaucoup d'enthousiasme, d'amour et de bonheur.

Ils grimpaient sur les murs et frappaient dans leurs mains, regardant au loin au sommet des arbres dans les hauts lieux et observant la personne unique, le prophète Muhammad Mustafa (S.A.S).

Les expressions de bonheur et de bonheur ont été lues ligne par ligne sur les visages de tous les musulmans, hommes, femmes, jeunes, vieux, petits et grands, de 7 à 70 ans. La joie dans le cœur des musulmans de Médine ce jour-là était plus grande que la joie d'un festin de noces et d'un festin. Car, dans un hadith-i qudside, Allah Tout-Puissant dit : « (Mon cher Prophète), je n'aurais pas créé les mondes sans toi. Hatemül Anbiya et le Messager d'Allah (PSL) allaient visiter Médine.

De nouveau, un jour, les habitants de Médine sont sortis pour attendre leur avenir et sont rentrés chez eux.

Ce jour-là, un juif était sur le mur de fortification pour affaires.

Il a vu que Sayyid-i Murselin (S.A.S) venait de loin.

Les montagnes et les déserts autour de lui étaient toujours illuminés par sa lumière. Le juif n'a plus de force. Il gémit et cria : « O Taife arabe, voici la personne de l'État que vous attendiez, il arrive.

La nouvelle se répandit à Médine et les gens, petits et grands, hommes et femmes, portaient leurs beaux vêtements et enfilaient leurs armes. Ils sont venus à Hira à cheval et à pied avec joie et bonheur. Ils ont donné la louange, l'admiration et l'honneur. Ce jour-là, tant de bonheur et de joie sont venus aux habitants de Médine qu'un tel bonheur et cette joie n'ont pas été vus. » (Mearcü'n- Prophethood, 6 Fingers)

Tous les musulmans se sont mis à courir en versant des larmes de joie. Tout le monde luttait pour accueillir le Messager d'Allah dans leur maison.

Afin de ne pas leur faire de mal et de faire plaisir à leur cœur, ils ont dit : « Laissez partir le chameau, je resterai là où il s'est effondré ».

Le chameau s'était d'abord effondré sur un terrain appartenant à deux orphelins de la famille Neccar, s'était immédiatement relevé et avait continué à marcher. Le terrain où le chameau s'est d'abord effondré a été acheté et Masjid an-Nabawi et Hane-i Saadets y ont été construits.

Pour la deuxième fois, il s'est effondré dans un endroit le plus proche de la maison de Hazrat Khalid Abu Ayyub El Ansari.

Ainsi, le Maître de l'Univers était l'invité dans la maison de cette personne des Compagnons-i Kiram (qui est enterrée dans le quartier Eyüp d'Istanbul).

Avec l'honneur de notre Maître, Madina était illuminée, et partout est devenu illuminé par sa lumière.

Après cela, Medina a eu le droit de recevoir le titre de Medina-i Münevvere.

Après l'hégire, une nouvelle ère a commencé. La conquête de l'Islam s'était considérablement accrue et l'Islam s'était répandu dans presque toutes les régions du monde.

Tournons-nous vers l'Islam de tout notre être, comme les musulmans de Médine. Embrassons le Coran. Essayons d'accomplir pleinement les ordres d'Allah et d'éviter Ses interdictions.

Pendant que notre Prophète (PSL) décrivait l'Islam; Tout en invitant des personnes souffrant de dépression spirituelle, de crises matérielles et spirituelles au vrai chemin, comment il a subi les attaques verbales et réelles des polythéistes, comment il a persévéré contre toutes ces hostilités, et comment il a fait ce voyage historique et sacré, réfléchissons sur la façon dont Abu Bakr (R.A.) a donné un exemple de loyauté.

Essayons d'être de vrais serviteurs d'Allah et une nation digne de notre Prophète (PSL).

Afin d'atteindre la béatitude des deux mondes, d'obtenir l'intercession de notre Prophète (PSL), d'entrer au Paradis avec les amis d'Allah et d'observer la beauté d'Allah, notre Maître Fahr-i-Alam (S.A.S) :

"Je jure par Allah, dont mon âme est en Son pouvoir, qui ne peut pas avoir une foi complète jusqu'à ce que je devienne plus aimé de l'un de vous que votre mère, votre père, vos enfants, nafs et toutes les autres personnes." (Sahih-i Buhari, Vol.1 P.9). En écoutant ses hadiths, aimons-le plus que toute autre chose.

Suivons son chemin lumineux et béni. Et faisons le nécessaire en nous accrochant au système islamique dans lequel il a été véhiculé.

Sachons que la seule voie de salut est l'Islam. Notre exemple sur ce chemin est le Maître de l'Univers, l'être humain unique, la Miséricorde des Mondes, notre Prophète bien-aimé (S.A.S).

Notre Prophète bien-aimé (PSL) a dûment rempli cette mission de prophétie tout au long de sa vie. Bien qu'il ait fait face à de nombreux problèmes et ait été soumis à de nombreuses attaques de la part des polythéistes, il a quand même montré aux gens la bonne voie. Il montra le droit chemin et invita tout le monde à croire en un seul Allah. Il étendit la lumière de l'Islam.

La lumière de l'Islam, qui s'est répandue dans toute l'Arabie ce jour-là, s'est répandue dans tout l'univers pour le bien de cette personne unique, cette Hatemü'l-Anbiya, et le nombre de musulmans a dépassé les deux milliards comme une grande bénédiction d'Allah.

Quand c'est la saison du pèlerinage, des millions de musulmans viennent dans ces lieux saints du monde entier, font le tour de la Kaaba, effectuent le pèlerinage, visitent le ravza-i mutahhara de notre prophète bien-aimé (PSL), qui a été envoyé en miséricorde aux mondes.

A cette occasion, je félicite le 1399e Nouvel An Hijri des 2 milliards de musulmans vivant sur terre.

Je souhaite que le Nouvel An Hijri soit un moyen de bonté, de paix, d'abondance et de bonheur pour nous, les membres de notre famille, notre nation, notre patrie et le monde islamique.

 

Prof. Dr. Bayram ALTAN

Rate this item
(0 votes)
Read 161 times

À PROPOS DE NOUS

En tant que famille TRT AJANS, pour rester à l'écart de toutes sortes de contenus, de diffusion et d'actions de sabotage qui porteraient atteinte à l'intégrité et à l'indépendance de la société turque et aux intérêts nationaux de notre pays,
Nous avons adopté la vision d'être un leader dans le secteur du journalisme sur Internet.
Être le meilleur des nouvelles en ligne

 
 
 
 
 

COMMENTAIRES RÉCENTS

  • Sed gravida lectus tempus massa aliquam, at mollis nisi
    Xanim KERİMOVA Nov 20, 2015 By
  • Quisque arcu elit, condimentum eu convallis nec, mattis vitae elit.…
    demo Nov 11, 2015 By demo
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…